Dans le design ou le contenu de vos logiciels l’UX est partout !

French

Written by:

Si les start-ups poussent comme des champignons en France et survivent dans un environnement aussi concurrentiel, ce n’est pas simplement pour leurs idées novatrices, mais aussi pour des plateformes de plus en plus esthétiques et faciles à utiliser.

La prise en compte de l’utilisateur dans l’élaboration d’un site web ou d’une plateforme c’est ce que l’on appelle l’UX. De plus en plus, cette notion apparait dans le web marketing comme génératrice de conversion et de retour sur investissement. Tout d’abord, parce que l’utilisateur n’a pas à chercher l’information, puisque l’utilisation du produit ou du service est optimale. Ensuite, parce qu’en plus d’être pratique, c’est joli. La notion esthétique est au cœur de l’Expérience Utilisateur et on la retrouve chez de nombreuses jeunes start-ups.

Dans un design minimaliste tel que sur le site de Wiseed,

UX design

Source: Screen shot from weseed website

Plus on avance, et plus construire un site devient une véritable carte de visite à la fois esthétique, personnalisée, pratique et visible. Si le contenu et les mots-clés demeurent les conditions sine qua none au référencement d’un site, l’allure de ce dernier n’est pas non plus à laisser au hasard. Une véritable identité pour les nouvelles marques qui s’est accrue avec l’émergence de grandes écoles destinées aux webdesigners et infographistes.

Comme pour les sites web, les applications mobiles sont de plus en plus épurées pour s’adapter à un écran plus petit. Le contenu en est parfois réduit à son strict minimum, bien que certains designers préféreront laisser le Menu visible afin d’aiguiller les visiteurs. Jouer sur la typographie, les couleurs, ou encore sur les contrastes tout est permis en matière de design, du moment que l’utilisateur ne s’y perde pas.

Et pour cela, l’une des parts intégrantes de l’UX consiste à tester le produit ou service sur un échantillon de potentiels clients. Les retours permettront de peaufiner le design et de sortir un produit ou service unique capable de se démarquer de la concurrence.

La vidéo s’est également et subtilement glissée en lieu et place des traditionnelles photos. En premier lieu immobile, la vidéo s’anime lentement. Attention toutefois à ne pas laisser le son, trop intrusif et non pertinent pour un site où le contenu peut largement se suffire à lui-même.

On retrouve ce genre de vidéo sur la plateforme collaborative de HopWork :

Source : Screen shot from hopwork France.

Si le contenu est le composant majeur de votre site, le design est sans doute l’un des composants majeurs de l’UX. Toutefois, là encore on ne peut s’abstraire totalement de la phase d’écriture. Savez-vous par exemple, quelle est la différence entre ces deux interactions ?

Source : screen shot taken from Roomlala

 

Source : screen shot taken from Airbnb

Aucune idée ? Alors que Roomlala va droit au but, énonçant chaque étape par une courte phrase,  Airbnb décrit longuement chaque étape, tout en vous rappelant qu’en cas de besoin une équipe est présente pour vous aider.

C’est un peu comme de la politesse digitale, l’écriture UX permet à l’utilisateur de se sentir accompagné lors de sa navigation. Il s’agit de prendre en compte comme pour l’UX design, le ressenti du consommateur, afin qu’il puisse utiliser un logiciel de la manière la plus optimale possible. Si la clarté de l’information, la précision et la connaissance du sujet prévalent pour toute sorte de rédaction, y compris celle d’un site internet, il ne faut pas en rester là. Le contenu doit-être testé exactement de la même façon que le design afin de répondre avec exactitude aux besoins des utilisateurs.

Toutefois l’UX design n’est pas seulement réservé aux seuls sites internet, la SNCF est l’une des entreprises françaises qui l’a bien compris. D’un côté l’équipe numérique en charge de la mobilité, de l’autre celle en charge du réseau visant toujours l’innovation depuis les studios 574 (en référence au record de vitesse du TGV).

Ainsi pour inciter les utilisateurs de pass  Navigo à valider leurs cartes avant d’embarquer, les équipes composées d’UX designers, mais aussi de techniciens se sont regroupées afin de proposer quelque chose de suffisamment incitatif pour limiter les fraudes, et connaitre exactement le nombre de passagers, et les besoins en trains. Impossible de contrôler chaque pass avant l’entrée à bord, d’autant que ça n’était pas le but recherché. Il fallait donc un dispositif amusant et plus pédagogique qui puisse donner envie aux gens de valider leur pass, en termes marketing on appelle cela un « nudge ».

La première idée était de mettre en place un système type Kinnect afin de compter le nombre de lumière verte allumée lors de chaque passage, toutefois l’idée fût écartée en raison du trop grand nombre de passagers.  Pourquoi ne pas alors construire une borne, simulant la pousse d’un arbre. Chaque passager serait symbolisé par une goutte d’eau, qui un à un en validant leur pass permettrait à l’arbre de pousser. Maintenant pensez au même procédé en ajoutant une personne qui puisse accueillir les passagers et leur expliquer qu’à chaque arbre complété un véritable arbre sera planté grâce à un partenariat avec une association. On ajoutera un capteur et une caméra afin de capter l’humeur de chaque passager, afin qu’ils se reconnaissent dans les gouttes d’eau. Et le tour est joué !

Et voilà, l’application disposée en région parisienne durant quelques mois a permis de limiter la fraude, et de pousser les voyageurs à valider chaque pass dans la bonne humeur, tout en contribuant (un peu) à l’environnement.

C’est l’une des applications possibles de l’UX, mais loin d’être la seule. Les entreprises françaises commencent tout juste à explorer ce champ des possibles numériques, et ses implications sur le consommateur. Toutefois l’innovation a besoin de l’UX comme du développement, c’est à cette condition que le consommateur peut s’y retrouver. L’un ne va pas sans l’autre, pour que l’innovation devienne une réalité en France.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *